PLAINE ETUDE
ECOUFLANT

Aménagement d’un cimetière paysager

  • ANNÉE : 2013
  • LIEU : ECOUFLANT
  • CATÉGORIE : AMENAGEMENT URBAIN & PAYSAGER

AMENAGEMENT URBAIN & PAYSAGER</font color>

Maître d’ouvrage : La Ville

Architecte paysagiste : Laurent COÜASNON

Maître d’oeuvre : PLAINE ETUDE

Mission : Maîtrise d’oeuvre complète

Montant : 800 000€ HT

Etude : 2011

Réalisation : 2013

L’emplacement retenu pour la création d’un nouveau cimetière à Ecouflant est constitué de terrains qui s’allongent le long de l’autoroute Paris-Angers. L’extrémité de ce terrain est destinée à accueillir un autre équipement (un crématorium) ; c’est pourquoi l’accès est prévu entre ces deux équipements publics afin de mutualiser l’aire de stationnement. L’entrée dans le cimetière est encadrée par deux petits bâtiments d’environ 4 m sur 4m : l’un très ouvert, s’apparentant presque à un préau, à usage d’abri pour les familles et les visiteurs, l’autre fermé à usage technique, pour l’équipe d’entretien. Ce second bâtiment accueille également un sanitaire public. Entre ces deux bâtiments, une placette pavée en granit permet le regroupement des familles près du portail d’entrée. Des massifs d’arbustes encadrent et font face à l’entrée de l’aire de stationnement qui s’organise de façon rectiligne, de part et d’autre d’un alignement d’arbres. La moitié de l’aire de stationnement est traitée en ‘’dur’’ (la plus proche des entrées du cimetière et du crématorium), l’autre moitié est traitée en surface poreuse et gazonnée. En franchissant l’entrée du cimetière, l’observateur se trouve sur un parvis pavé, il a face à lui une allée rectiligne, descendant régulièrement vers un très bel arbre à grand développement. De part et d’autre de cet axe majeur, se développent, au fil du temps, des espaces individualisés qui sont composés pour parties de tombes et de caveaux, pour parties de columbariums. Des urnes funéraires bordent au sol certaines allées. Un jardin du souvenir occupe une position privilégiée, au ‘’centre’’ du cimetière. Un peu partout, sont prévus des espèces arbustives robustes à floraisons échelonnées tout au long de l’année. Quelle que soit la période de l’année, le visiteur doit sentir le perpétuel renouvellement des saisons qui renvoi à celui des générations. Les matériaux, eux-mêmes sont choisis pour leurs qualités de pérennité et d’adaptation au site (pavé et bordure granit, marbre, béton). La capacité, à terme, est d’environ 550 emplacements d’inhumation ‘’ traditionnelle ’’ (caveaux ou pleine terre), 460 cavurnes et 610 cases de columbariums.